referencement googleL'invisible22/07/2015

Dessus la feuille blanche où ma main s’est posée
Reposent mes idées sclérosées de poète
Mais lorsque l’invisible est le thème imposé
Ma chanson a des yeux pâles et froids qui vous guettent

Intrigant filigrane intégré dans la page
L’âme des mots surgit en sortant de sa cage
Sous la forme de plaints apparaît l’écriture
Qui transforme le rien en belle créature.

Elle vole à présent comme une onde légère
Un murmure frileux qui vous laisse pantois
Une musique frêle entendue dans les airs
Un message apporté par le son de ma voix

L'invisible est réel car le réel est moi
Et je suis aussi vrai que ce que l'on ne voit

C'est ainsi qu'elle entre dans notre cerveau
Cueillir les fleurs du mal enivrées de pavot
De visions surréelles et délire électrique
De synapse absinthée de rêve hypnagogique

Elle nous apparaît telle une fée lunaire
Sélénite pensée de notre imaginaire
Qui saupoudre nos yeux de paillettes nacrées
De zirconium ou strass, fausses pierres sacrées

L'invisible est réel car le réel est moi
Et je suis aussi vrai que ce que l'on ne voit

Elle est vile et nous ment et nous faible on l'écoute
On avale ses mots comme du vin de messe
Comme une libation de plaisir que l'on goutte
Séduisante païenne ô tendre pécheresse

Ô démone vicieuse antique et callipyge
Ô superbe succube excitante et sexy
Ton antre est fait de mort de gargouille et de stryge
Un sépulcre accueillant des chevaliers occis

L'invisible est réel car le réel est moi
Et je suis aussi vrai que ce que l'on ne voit

L'âme des mots demeure comme un idéal
Une pensée puissante de verset féal
Où l'on aperçoit Dieu dans nos cerveaux obscurs
Dévots manipulés en lisant la brochure

Qui promet un Éden verdoyant de bonheur
En calfeutrant nos vies dans l'enduit de la peur
Un au-delà parfait fertile indescriptible
Insondable inconnu, inventé, invisible

L'invisible est réel car le réel est moi
Et je suis aussi vrai que ce que l'on ne voit

Déesses et séraphins vivent dans le néant
Parmi les disparus, les chevaliers notoires
Mes aïeux tout comme eux planent au firmament
Et j'aime à le penser du fond de ma mémoire

Dessus la feuille blanche où ma main s’est posée
Reposent mes idées sclérosées de poète
Mais lorsque l’invisible est le thème imposé
Ma chanson a des yeux pâles et froids qui vous guettent

L'invisible est réel car le réel est moi
Je suis seulement vrai pour celui qui y croit

Ajouter un commentaire sur L'invisible


Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire limité à 300 caractères :


huit moins cinq = (valeur numérique)



Dernier texte

L'Ivresse Démoniaque

Le silence est stressant quand la nuit nous avale Dans sa bouche béante aux odeurs animales Où le...

Dernier commentaire

Le 28/08/2018 Li a laissé un commentaire sur:

Japanese and Goddess

chanson du moment

Connection

Pseudo
Mot de passe

Développé par Noyan Ramilée