referencement googleÉté je te hais15/06/2014

Je déteste le ciel bleu chaud
Qui brûle et mes rêves et ma peau
Dans un climat lourd et toxique
Vapeurs de cendres volcaniques

Toute la ville est éblouie
Par un pesant soleil blanchi
Il éclate les bulles d'air
En les privant de l'atmosphère

L'azur épais devient menace
Tous les jours de l'été tenace
Sans la tendresse de la pluie
Le charme des nuages gris

Le souffle frais des vents légers
Boisé de musc odeur d'automne
Caresse ma tempe ombragée
Dessous un aulne qui frissonne

Les ormes stylisés notoires
Ont pris leur tenue de grands soirs
En arborant pendant l'hiver
Des diamants blancs mis en rivières

Les gouttes de vie touchent terre
Et changent le climat en vert
En rouge d'or mauve améthyste
Les senteurs du divin fleuriste

Je rêve d'une saison douce
Où l'on se noie de liberté
Où l'environnement nous pousse
Sans aucune agressivité

Ajouter un commentaire sur Été je te hais


Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire limité à 300 caractères :


six moins quatre = (valeur numérique)



Dernier texte

L'Ivresse Démoniaque

Le silence est stressant quand la nuit nous avale Dans sa bouche béante aux odeurs animales Où le...

Dernier commentaire

Le 28/08/2018 Li a laissé un commentaire sur:

Japanese and Goddess

chanson du moment

Connection

Pseudo
Mot de passe

Développé par Noyan Ramilée